logo TAMOLI chargement
             sur mesure disponible contacter le 06 95 09 91 69          

Le développement moteur bébé : De la naissance à la marche

Le développement moteur bébé expliquée par notre kinésithérapeute spécialisée en pédiatrie.

Arriver au monde, grandir et savoir marcher un jour est un processus normal. La plupart des enfants grandissent et les parents ne se souviennent même plus comment ça s’est déroulé et quelle étape était apprise à quel moment. Quand les parents me rapportent qu’ils ne se souviennent pas, je sais que le développement moteur bébé et les acquisitions motrices se sont déroulés le plus naturellement possible.

Le cerveau a tout prévu depuis la conception pour grandir. Les réflexes sont primordiaux au début et permettent d’assurer la survie et le démarrage de la motricité.

La condition pour développer une motricité normale dépend de l’harmonie motrice globale.

Les interactions musculaires doivent être faites avec un tonus global équilibré entre tous les muscles. Ça veut dire que le travail entre chaque groupe musculaire doit être harmonieux. Votre bébé ne doit pas tirer trop en arrière, il est facile à porter, ne gigote pas en permanence et il est bien et tranquille. Il peut s’agiter à la fatigue, à la faim, quand il est inconfortable ou à la douleur. Porter un bébé dans ses bras doit être simple et le bébé s’épuise dans nos bras facilement. Le bébé devrait avoir des interactions musculaires actives et un bébé bien dans son corps et un bébé qui a une réactivité normale.

Qu’est-ce qui est normal ?

Les premiers mouvements volontaires chez les bébés sont les mains qui sont mises en bouche. Le bébé fait connaissance avec ses mains et sa bouche pour la première fois. Ceci est une préparation pour attraper bientôt et également des nouveaux mouvements de la langue pour préparer la diversification.

En règle générale, ceci se passe entre 2 mois et 2 ½ mois. Ensuite, il va regarder avec grand étonnement ses mains. Il joue avec ses mouvements des mains devant ses yeux. Il commence aussi à ce moment à fixer le regard de mieux en mieux sur des objets qu’on lui présente. D’où l’importance de ne pas trop agiter le jouet et de lui laisser poser le regard sur le jouet et lui laisser découvrir. Petit à petit, on va voir les mains aller vers le jouet, et nous avons l’impression qu’il a envie de l’attraper, mais les gestes sont encore disharmonieux et maladroits.

Avec les jours qui suivent, les mouvements sont de plus en plus dirigés et déterminés. Le bébé attrape et amène en règle générale directement vers la bouche.

Les jambes commencent à se lever de plus en plus, surtout quand il a un jouet à la main.

Le regard est un élément essentiel dans le développement moteur.

Et au début, le regard ne se pose pas du tout, et au fil des jours, le bébé fixe le regard, commence à regarder des objets, et ensuite, il suit ses parents qui se déplacent devant ses yeux. Le jouet proposé est suivi vers 4 mois sans perdre le contact avec le jouet qui est posé à son côté. La rotation de la tête complète vers la gauche et vers la droite pour suivre le jouet est attendu vers 4 mois.

L’envie de prendre le jouet est déclenchée. Il lève les jambes, regarde le jouet posé à côté de lui et se bascule sur le côté. Le bras supérieur va chercher le jouet, la tête va faire une flexion et une inclinaison et le bébé se prépare à tourner sur le ventre. Le retournement dos-ventre est une combinaison entre un enroulement du corps avec le regard vers le bas et une flexion et ensuite une extension du corps avec un regard qui va vers le haut. Le bébé est sur le ventre.

La qualité de la position sur le ventre dépend de l’harmonie motrice entre les fléchisseurs du tronc et les extenseurs du tronc. Rester et aimer être sur le ventre dépend de cette harmonie entre les deux acteurs. Un enfant aime et peut être mis sur le ventre de bonne humeur à partir de la naissance. L’endurance sur le ventre est essentielle pour pouvoir mettre les étapes motrices en route.

Un bon développement moteur bébé : position sur le ventre et joue sur le ventre.

Nous attendons les retournements dos-ventre entre 4 ½ et 5 ½ mois.

Ensuite, petit à petit, le bébé prendra appuis sur les bras. D’abord, les appuis sont peu efficaces, car les mains se posent assez loin du tronc. Il approche les bras de plus en plus sous les épaules. Le bébé se lève sur les bras pour regarder de plus en plus loin et plus haut. Un joli sphinx est un appui sur les bras quand le bébé veut se hisser et le bébé peut alors redescendre et prendre un jouet sans appuis sur les coudes.

Ensuite, le bébé va commencer à tourner autour de lui sur le ventre et faire “l’horloge”

Le bébé tourne la tête vers la droite, il va automatiquement faire une flexion du bras et de la jambe droite aussi. Le bras gauche et la jambe gauche sont en extension. Le bébé va pivoter sur le ventre vers la droite pour chercher un jouet qui est posé vers ses pieds. Il fait maintenant les premiers déplacements dans l’espace.

Suite à l’apprentissage du sphinx et de l’horloge, il peut à présent se retourner du ventre sur le dos et il comprend le roulé-boulé.

Avec le sphinx, le bébé va pousser désormais sur les bras et, avec étonnement, il voit le jouet s’éloigner. L’étape du ramper se met en place entre 7 et 8 mois.

La combinaison sphinx et horloge lui permet de se mettre en position 4 pattes. On se trouve maintenant entre 8 et 9 mois.

Avant de faire le déplacement en 4 pattes, le bébé apprend à s’asseoir seul. Ce n’est pas parce que votre bébé est en 4 pattes qu’il va se mettre à se déplacer de suite. Il doit d’abord apprendre à s’asseoir.

Avec cette acquisition d’aller s’asseoir et de sortir de la position assise, le bébé va savoir se déplacer.

Désormais, on lui laisse le temps de rester en 4 pattes. L’idéal est de faire le 4 pattes pendant 3 à 5 mois (voire plus pour certains) et si tous les apprentissages pour la marche sont acquis, vous allez voir que votre petit va se mettre débout et marcher sans votre aide.

Voici les recommandations pour un bon développement moteur bébé.

“C’est au sol que la motricité prend tout son sens” Tatjana Buffet

Faites le choix de la sécurité et de l'amusement avec le tapis Tamoli !

Découvrez notre tapis de motricité, le parfait compagnon pour l’apprentissage et le jeu de votre enfant !

Ce tapis est conçu avec des matériaux de qualité supérieure et offre une surface douce et confortable pour les petits pieds.

Nos autres articles

Motricité libre et autonomie

Motricité libre et autonomie

Comment cette approche encourage l'indépendance des enfants ? La motricité libre est au cœur des préoccupations de nombreux parents modernes. Cette approche prône l'idée de laisser son enfant évoluer sans aides artificielles, en respectant le rythme naturel de son...

Emmaillotage , les conseils kiné pédiatrique

Emmaillotage , les conseils kiné pédiatrique

Un emmaillotage sécurisant et confortable Un jour, j'ai croisé le chemin d'une consœur kiné dans un salon dédié aux parents et futurs parents. Elle a créé un cocon pour les bébés qui est absolument formidable. Elle est comme moi, spécialisée dans les prises en charge...

Guide des tailles

Avec Tamoli, la motricité libre prend tout son sens !

Illustration-guide-des-tailles-tapis-tamoli
Épaisseur tapis

Nous voulons connaitre votre avis sur le tapis Tamoli

[testimonial_view id="2"]